STEHLI Angélique

Pink Cells

France/Suisse

2018 -

Il existe aux États-Unis et en Suisse un genre de prison peu banal, où les cellules sont entièrement peintes en rose. Cette expérimentation est le résultat d’une théorie développée par Alexander G. Schauss qui a découvert en 1979 l’effet tranquillisant d’une certaine nuance de rose qui réduirait l’agressivité et l’hostilité au bout de quinze minutes. Il l’a nommée Baker-Miller Pink, mais elle est aussi appelée Drunk Tank Pink. Depuis 2007, la psychologue suisse Daniela Späth a développé le Cool Down Pink, dont une étude scientifique a pu démontrer les effets positifs sur la pression sanguine. Dans le cadre de ses études à l’ECAL, Angélique Stehli est partie photographier certaines de ces cellules de prison pour essayer d’en percer le mystère.

à propos de l'artiste

Angélique Stehli est née en 1993 en France, elle a longtemps vécu à San Francisco et à Paris. Elle vit actuellement en Suisse et termine ses études à l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL). Exposée durant l’édition 2016 de Paris Photo, elle a aussi été publiée par divers magazines et journaux spécialisés tels que le Harpers Bazaar Japonais.