SHEBETKO Anton

Common People

Ukraine

2020 -

Bien que difficile à évaluer, on estime que les homosexuels représenteraient 5 à 10% de la population mondiale. Certains pays se démarquent par leur homophobie, où les gays sont persécutés et passibles de sanctions pénales. Dans ces terres hostiles, la majorité des homosexuels ne feront jamais leur coming-out et vivrons dans le mensonge vis-à-vis de leur entourage et d’eux-mêmes, avec la crainte que la vérité éclate et ne vienne nuire à leur carrière et à leur vie privée.
La situation en Ukraine, d’où est originaire Anton Shebetko, n’est pas aussi critique, cependant la communauté gay ukrainienne se compose presqu’exclusivement de ces homosexuels « cachés ». Ils sont les protagonistes du projet Common People. Sous la forme d’une installation incisive et imposante, ce travail repose sur les portraits « impersonnels » d’une douzaine d’entre eux. Anton Shebetko s’attaque au portrait, genre des plus classiques dans l’histoire de la photographie. Il réalise un acte hautement symbolique par la destruction des visages de ceux qu’il considère comme des héros. Par la répétition du geste et par la déchirure, il dénonce les silences imposés, les discriminations et l’intolérance.

à propos de l'artiste

Anton Shebetko est un artiste et photographe ukrainien qui vit à Amsterdam. Il s’intéresse aux problématiques LGTBTQ. « Common People » est une série d’entretiens et de portraits transformés d’homosexuels ukrainiens « cachés ». Son dernier projet, « We were here », porte sur les soldats LGBTQ ayant servi pendant la Guerre dans l’Est ukrainien. Anton Shebetko étudie à la Gerrit Rietveld Academie.