GUIGUI Stan

Atras del muro

France

2013 -

D’habitude si sauvages, les Ñeros du quartier de Cartucho en Colombie, ont accepté de participer à une
séance photographique très proche du défilé de mode. Malheureusement, je ne pourrai pas tous les photographier car ils sont des milliers, mais pendant presque une semaine, 300 clochards hirsutes et en guenilles vont passer devant mon appareil. Hommes, femmes, enfants, jeunes, vieux… Ils sentent mauvais, ils sont grossiers et bruyants, violents, désespérés et malgré tout, je les vois beaux. L’objectif de cette séance était de mettre en majesté ceux que l’on ne considère plus comme des êtres humains
mais comme des déchets de la société : rendre un hommage aux hommes de la rue, les « ré-humaniser» aux yeux des gens, mettre en valeur leurs personnalités à travers leurs looks déglingués.

à propos de l'artiste

Photographe français, Stanislas Guigui est né à Paris en 1969. Entre l’art contemporain et le
photojournalisme, obsessionnel du monde d’en bas, de la colère et de la révolte, Stanislas Guigui
est en permanence animé par le désir d’explorer les côtés obscurs de nos sociétés. Intéressé par
les thématiques sociales de l’exclusion et des mondes marginaux, il construit depuis 1996 un travail
photographique où son regard n’est jamais moralisateur mais interroge notre capacité d’indignation
face aux injustices créées par nos sociétés. Anticonformiste et engagé, l’univers de Stanislas Guigui
est peuplé de personnages baroques et felliniens. Il photographie les stripteaseuses du Cabaret New
Burlesque, le deuxième homme le plus grand du monde, des nains… Aujourd’hui installé à Marseille,
Stanislas Guigui documente les quartiers nord de la ville et entame un parcours photographique aux
États-Unis, comme un contre-point à cette autre Amérique qu’il a quittée. Stanislas Guigui est membre
de l’Agence VU’.