KANE Aisling

Virgin Territory

Irlande

2014 - Artiste présenté par la Belfast School of Art (Irlande)

Ce travail parle de là où j’ai grandi. J’avais le sentiment que cet endroit était constamment sous représenté dans les médias, j’ai donc décidé de le montrer d’un point de vue plus personnel avec les gens qui y habitent. Je me suis attachée aux histoires parallèles qui se passent à côté des questions politiques qui, elles, retiennent la plupart de l’attention de la presse. J’ai senti qu’il était important pour moi de montrer l’autre côté de l’histoire, la vie à la maison, la nouvelle vie, ceux qui ont grandi ici et ceux qui y ont passé toute leur vie. J’ai eu envie de montrer les gens de la working class sans catégorisation sectaire.
J’ai été inspirée par les travaux des peintres flamands comme Johannes Vermeer qui a dépeint ses sujets dans des espaces intérieurs baignés de lumière naturelle. Alors que je photographiais mes sujets, j’ai commencé à voir des ressemblances dans leurs vies et la façon de voir le quotidien de James Joyce dans son roman The Dubliners. Joyce donne du sens aux actions sans conséquences de ses sujets ordinaires. Avec cela en tête, j’ai mis en avant le quotidien de mes sujets et rendu l’ordinaire précieux.

à propos de l'artiste

Née en 1987, Aisling Kane vit et travaille à Belfast (Irlande du Nord). Après l’obtention de son diplôme à l’Université d’Ulster, elle bénéficie d’une résidence artistique d’une année au sein de l’école. Lauréate du Jaffa Art Prize, du Belfast Photo Factory Prize and du Directory Art Award, fait partie des membres fondateurs du festival de photographie « Embrace The Fringe » qui s’est déroulé à Belfast en 2011. Ses œuvres sont dans des collections publiques et privées dont le Conseil des arts d’Irlande du Nord