YONGA Charlotte

Lower Bottom

France

2012 -

Série d’images réalisée entre décembre 2010 et février 2011 lors d’une résidence d’artiste à Oakland, dans l’agglomération de San Francisco, précisément dans le quartier de Prescott-Oakland Point, aussi surnommé « Lower Bottom ».
Ce quartier au passé tumultueux a construit son identité sur l’industrie de guerre et les flux migratoires de travailleurs noirs, venus d’états du sud-est.
Durant les deux grandes guerres, le port d’Oakland et ses industries navales et métallurgiques sont très sollicitées. Prescott-Point et ses habitants prospèrent.
La fin de la 2nde Guerre Mondiale vient alors marquer le début d’une crise sans fin.
Lower Bottom est aujourd’hui l’un des quartiers le plus pauvre de la ville, l’un des plus craint aussi. Néanmoins, de par sa situation géographique et ses récentes réhabilitations, il fait l’objet de nouvelles convoitises et attire une population plus aisée, pouvant bénéficier de loyers abordables à deux pas de San-Francisco.
Lower Bottom semble être, une fois de plus, sur le point de changer de visage.

La recherche de Charlotte Yonga interroge le rôle du portrait au sein de l’image documentaire. Soucieuse de garder en mémoire un lieu et ceux qui l’habitent à un instant précis, elle aime observer cette situation, où une personne devenant modèle, adopte une posture singulière, entre son contexte habituel et l’objectif d’une inconnue.

à propos de l'artiste

Charlotte Yonga est née en 1985 à Paris, d’une mère française et d’un père camerounais. En 2010, elle obtient le diplôme de l’École Supérieure d’Arts de Paris-Cergy avec les félicitations du jury. Durant son cursus son attrait pour le portrait l’incite à privilégier le médium photographique. Afin de déplacer le regard qu’elle porte au sujet, elle explore les qualités expressives spécifiques à d’autres médias, la vidéo, le son et l’installation. Son travail a été exposé à la Conciergerie (Paris 1er), à la Lobot Gallery (San Francisco), au festival Vidéoformes (Clermont-Ferrand), au festival MAP de Toulouse, aux Rencontres de la photographie d’Arles et à Paris Photo 2011, au Grand Palais (mention spéciale du jury SFR jeunes talents).
Elle vit et travaille entre Paris et Tanger.

JPEG - 151 ko