MEHRDJU Schore

The Second

Allemagne/Iran

2020 -

« The Second » est une série qui explore le statut social des femmes au Tadjikistan.

«Une femme sans mari ne vaut rien ici !», voilà ce que l’artiste a régulièrement entendu de la bouche des femmes qu’elle photographiait. Pour être respectées par la société, les femmes tadjikes doivent être mariées – que ce soit comme première ou deuxième épouse. C’est principalement pour cette raison que le concept de polygamie est devenu un principe répandu dans la société tadjike, même s’il est puni par la loi.

Le contrat de mariage musulman, appelé «Nikoh», autorise les mariages polygames, mais laisse les deuxièmes épouses et leurs enfants sans aucun droit. C’est pourquoi l’artiste a travaillé en collaboration avec elles pour créer des portraits anonymes loin de toute stigmatisation.

 

Avec le soutien du Goethe Institut

à propos de l'artiste

Schore Mehrdju est une photographe germano-iranienne, diplômée de l’école de photographie d’Ostkreuz. Elle est née en Iran, pays que ses parents ont fui après la révolution islamique. Elle a grandi en Allemagne, pays qu’elle considère désormais comme sa maison. Son travail, composé de photographies, de documents d’archives et d’interviews, explore des histoires de vie profondément personnelles.