FRANCH Maxime

Les Invisibles

France

2020 -

En 2012, le nombre de personnes sans domicile fixe en France était estimé à 143.000 par l’INSEE. Aucun nouveau recensement national n’a été effectué depuis cette date. Le collectif  « Les Morts de la rue » a recensé 566 décès de sans-abris en 2018. “Les Invisibles” sont les portraits de ceux qu’on ne regarde pas, à qui on ne parle pas, à qui l’on n’offre qu’un sourire gêné et parfois une pièce, ceux que l’on oublie aussitôt.

Pour son installation, Maxime Franch a choisi une forme particulière pour parler de cette population marginalisée : la photographie d’identité, preuve administrative et inaltérable de son appartenance dans la société. Il a choisi de nous confronter dans un rapport frontal à ces visages marqués, ces abîmés de la vie. Pas d’échappatoire possible, ici, ils ne sont plus invisibles.

à propos de l'artiste

Né en 1996 et diplômé de l’Ecole des Gobelins en 2019, Maxime Franch vit et travaille à Paris. Il oriente très vite son travail autour du portrait, de l’intime en l’inscrivant dans une démarche sociale avec pour ambition de redonner de “l’estime de soi” aux personnes qu’il rencontre, pour certaines marginales, et nous inciter à ne pas détourner le regard.