CALLIGARO Sandra

Série « Afghan Dream »

France

2014 - Sélection du jury et de Fetart

« Si la guerre – les opérations de la coalition, les attentats, le retour des Taliban – a focalisé le regard depuis dix ans, ce qui frappe en revoyant Kaboul régulièrement depuis vingt ans, c’est l’émergence d’une nouvelle classe urbaine occidentalisée, vivant de l’afflux d’argent qui a suivi la coalition depuis 2001. Loin des clichés de l’Afghanistan enturbanné, les nouveaux urbains se croisent dans les supermarchés de Kaboul, le portable à l’oreille. Le retrait de la coalition pourrait bien amener la disparition de ce groupe urbain porteur d’un projet de modernisation opposé à celui des Taliban – et même d’une partie des élites politiques d’aujourd’hui. Témoigner de son existence est donc important aujourd’hui, avant que les évènements emportent ce témoignage fragile de ce qu’aurait pu devenir l’Afghanistan. »
Texte | Gilles Dorronsoro.

Série réalisée avec le soutien du Centre national des arts plastiques (Fonds d’aide à la photographie documentaire contemporaine et de l’association Res Publica.

à propos de l'artiste

Née en 1981. A Sartrouville, France.

Photographe indépendante, représentée par l’agence Picturetank.

Après avoir suivi des études d’art et de photographie à l’Université Paris 8, Sandra Calligaro part s’installer en Afghanistan en 2007. Depuis, Sandra alterne reportages pour les médias et commandes pour le compte d’ONG et organisations internationales. Parallèlement, elle mène un travail d’auteur et ses recherches photographiques s’orientent aujourd’hui autour de deux axes : la ville de Kaboul, qu’elle photographie avec une certaine distance, en opposition avec la violence des images de presse, et l’émergence d’une nouvelle classe urbaine dans la capitale afghane. La série Afghan Dream a notamment été réalisée avec une bourse du Centre National de Arts Plastiques (fonds d’aide à la photographie documentaire).