LUGASSY Samuel

Gymnast & Wrestler

France

2014 - Sélection du jury et de Fetart

Qu’est-ce qu’un athlète sinon un être où l’intériorité et l’extériorité ne font qu’un ? Quelqu’un dont la volonté et les pensées s’incarnent absolument dans une forme de corps, dans l’exécution d’un geste. Sans doute est-ce la raison pour laquelle la photographie a toujours aimé les athlètes : quand elle est réussie, l’image saisit la vérité entière d’un être.

J’ai choisi de photographier ces sportifs essentiellement au repos, dans une mise en scène qui les dépouille de la beauté trop souvent exhibée du sportif en plein effort. La discipline s’efface alors derrière le disciple, et le corps, si âprement modelé, se retrouve comme privé de sa raison d’être : il ne s’agit pas de célébrer la performance mais plutôt une présence. Massif et musclé, ou bien fin et gracieux, chaque athlète s’offre à notre regard tel qu’en lui-même, leur être coïncide parfaitement avec leur paraître. Chacun pourra ainsi trouver les modèles pathétiques et grossiers, ou bien sensuels, fragiles, émouvants.

Ces images ont été réalisées en Bulgarie, dans des centres d’entraînement de haut niveau, à Sofia, Plovdiv et Blagoevgrad.

à propos de l'artiste

Né en 1976 à Cannes, France. Vit et travaille en France.

Après des études supérieurs en économie, Samuel Lugassy se lance en autodidacte dans la photographie et commence son apprentissage auprès de photographes de mode dans les grands studios Parisiens en 1999. Il se dirige ensuite très vite vers le Portrait et connaît ses premières publications dans le magazine « Sofa », avec lequel il photographie de nombreux artistes de musique et de cinéma. Il y sera publié jusque l’arrêt du magazine en 2006. Il travaille ensuite avec différents titres de presse; les Cahiers du Cinéma, le Magazine Littéraire, Philosophie Magazine… et intègre en parallèle l’agence Corbis. Il collabore également avec les agences de publicité et signe des campagnes pour des clients tels que Saint-Gobain et Lexmark. Depuis 2010, il a commencé un travail personnel sur l’identité. Il s’est d’abord attaché dans ses deux premières séries aux gens de la campagne, en Lituanie et en Moldavie. « Gymnast et Wrestler », son dernier projet , a été réalisé en avril 2013.