KAKULYA Alban

Landmark-Birthmark

Suisse

2011 - Selection du jury et de Fetart

La tache de naissance est une marque visible dont on ne se défait pas. Une tache qui parfois s’offre au regard de tous et qui, d’autres fois, se dissimule en des endroits plus intimes. Elle nous accompagne tout au long de la vie que cela nous plaise ou non. Elle est en cela assez semblable à notre origine qui se révèle sur notre visage, qui fait partie de nous et s’offre pourtant au regard d’autrui.

En imposant sur leur peau, telle une tache de naissance, la forme du pays d’origine des personnes réfugiées en Suisse posant pour cette série, je voulais souligner le fait que nous appartenons à la terre d’où nous venons, que celle-ci vit en nous, même si nous vivons loin d’elle. Cette appartenance est parfois discrète, à peine visible ou peu reconnaissable, mais elle se révèlera à qui saura la voir.

à propos de l'artiste

Né en 1971, Alban kakulya a suivi les cours de l’Ecole de Photographie de la Ville de Vevey en Suisse. En 1992, il part au Nicaragua pour travailler dans un projet d’aide aux enfants toxicomanes. Revenu en Suisse en 1996, il reprend la photographie et fait des reportages pour la presse nationale et internationale. Il suit une formation de
journaliste, et, en 2003, récompensé pour son travail artistique par une bourse Fulbright, il part étudier le cinéma à New York pour ensuite travailler dans le film documentaire. Il travaille également pour des ONG et des organisations internationales comme l’Organisation Météorologique Mondiale.

Ses travaux photographiques ont été publiés dans des magazines de renom tels que : Eight, Die Zeit, Colors, Libération, Courrier International, Intelligent Life, etc. Il a exposé à Paris, Londres, New York et Moscou. Son livre « East of a new Eden » est paru avec Yann Mingard, Lars Müller Publisher.