GOURIOU Vincent

France

2014 - Sélection du jury et de Fetart

Les portraits de Vincent Gouriou ajoutent à leur beauté plastique celle du mystère des histoires indicibles. Sensuels, spirituels, secrets, ils ravivent la question de la normalité et de la différence. Entre identités et singularités. On ne naît pas homme ou femme, on le devient. La vie traverse tous les âges et la douleur aussi. Ce sont des amis, des proches, des inconnus… Des rencontres qui nécessitent l’abandon, le lâcher-prise pour dire le trouble, le doute, la faille. Ambiguïté, cris étouffés d’une maladie, absence-présence. Ces fulgurances… l’instant où le rempart cède. Dans le silence, il avance millimètre par millimètre. Apprivoisant le grain de la peau, le regard qui se perd ou se donne. Dans un clair-obscur modelé, il observe l’altérité avec bienveillance. A travers ce miroir noir qui renvoie inéluctablement au moi pluriel et unique à la fois, il devient un voyant de la condition humaine.
Texte de Dominique Cresson-Rybakov

à propos de l'artiste

Né en 1974 à Concarneau, Vincent Gouriou vit à Brest où son travail photographique le conduit à explorer l’intime, l’identité. Des portraits. Sans provocation. Sans angélisme non plus. Comme une mosaïque de tout ce qui le compose et qui questionnent le regard. Ses rencontres avec Nathalie Luyer, Léa Crespi et Anders Petersen ont été déterminantes. Depuis 2010, des expositions collectives jalonnent son parcours ainsi qu’une collaboration récente avec Télérama. Il sera exposé à la BnF du 19 décembre 2013 au 23 février 2014, en tant que coup de cœur de la Bourse du Talent # 54 « Portrait ».
Vincent Gouriou lives in Brest where his work leads him to explore the intimate and identity. Meeting with Nathalie Luyer, Léa Crespi and Anders Petersen was decisive. His has made many exhibitions and has collaborated with Télérama recently. He is at the heart of the Bourse du Talent # 54 « Portrait » 2013.