Gonzague Nanda

France / Sélection du jury / 2012

" l’Arménie retrouvée "

Autrefois empire, devenu province puis république, l’Arménie est influencée et marquée par de fréquentes périodes de domination. Perses, mongols, ottomans puis soviétiques ont ponctué son histoire durant près de 1500 ans, mais de part et d’autre du pays, on perçoit un passé et une culture dont les racines proviennent des temps anciens, il y a plus de vingt-cinq siècles.
« La petite république du Caucase » est principalement connue pour le génocide de 1915 ou le tremblement de Terre de 1988, mais c’est un autre aspect de ce territoire que Nanda Gonzague a voulu explorer en se laissant porter par cette poésie mélancolique propre à l’Arménie.

L’Arménie connaît de grandes mutations depuis vingt ans. Indépendants depuis 1991, les « Hays » se réapproprient leur culture, leur langue, ils se retrouvent enfin. C’est une Arménie libre et souveraine qui se présente aujourd’hui. Sur les ruines du communisme, la jeunesse arménienne, pleine de rêve, se projette dans l’avenir alors que les plus âgés affichent souvent une nostalgie des temps passés.

Entre 2007 et 2010, Nanda Gonzague a parcouru l’Arménie de la frontière iranienne à la frontière turque en passant par la région autonome du Nagorno-Karabakh. En rencontrant les Arméniens et en cheminant sur ce petit territoire en pleine mutation, il a eu la chance d’être témoin d’un nouveau chapitre qui s’écrit au milieu d’un livre millénaire.