DANÉS Salvi

Oblivion

Espagne

2012 -

Nous nous demandons ce qu’il y a derrière cette porte. Où nos souvenirs se cachent quand on meurt. C’est précisément cette existence intérieure, ces désirs et sensations immatérielles rangés quelque part dans notre tête qui font de nous ce que nous sommes, et qui meurent avec la disparition de notre corps. Quand on arrête des se souvenir, on arrête de vivre sous la contrainte de cette structure imaginaire qu’est le temps, et qui nous fait organiser notre vie en fonction de l’aspect matériel des choses. Nous associons cette perte avec la disparition physique des gens, avec la mort, ce qui n’est pas toujours le cas. Il y a des morts progressives, dans la vie. Tout s’efface pendant que la maladie d’Alzheimer progresse, tout finit par se confondre.

Ce projet a pour but de documenter le processus de détérioration cognitive, en forme de spirale descendante, dont souffre le malade atteint d’Alzheimer, et de créer une série qui va plus loin que de simplement montrer la cruauté des ravages de la maladie. Ce projet vise à créer un dialogue visuel entre des moments du quotidien de la vie de cette personne, et les situations, ou les endroits, qui évoquent cette sensation d’incertitude que nous rencontrons entre les souvenirs, et l’oubli.

à propos de l'artiste

Salvi Danes est né à Barcelone (Espagne) le 14 janvier 1985. Il a a commencé par suivre une formation professionnelle dans le monde de l’image, puis a poursuivi ses etudes à l’Institut d’Etudes Photographiques de Catalogne. Il a publié dans différentes revues espagnoles et remporté des prix, dont le prix WSPA en 2008, pour lequel il a représenté l’Espagne dans la catégorie Espoir Universitaire, et le second Prix du ”Sony World Photography Awards 2009″, Catégorie Professionnelle : Photojournalisme et Documentaire : Sport. Récemment, il a été distingue “Nouveau Talent de la Photographie FNAC 2011” et a remporté la médaille d’argent du “College Photographer of the Year 2011”, Université du Missouri, Columbia.