BLANK PAPER Olmo González

Supernova

Espagne

2016 - agnés b.

Un jour de 2012, pour la première fois depuis six ans, je me suis sentie embarrassée face à l’objectif d’Olmo. Je l’ai trouvé agressif, froid, sale, et distant. C’était la première d’une série de ruptures. Parce que Supernova est l’histoire de nombreuses ruptures. Une relation s’est brisée. Des projets se sont brisés. Une famille s’est brisée. Et de cette manière nous avons brisé les croyances, les chemins, les assiettes, les jours. Nous avons tout brisé pour tout recommencer. Et c’est là que nous en sommes aujourd’hui, à contempler une implosion, à regarder l’aurore. Une aurore sans perspectives. Mais une aurore, en fin de compte.

Texte: Patricia Reguero Ríos

à propos de l'artiste

Olmo González Moriana. Formé en ingénierie dans le dessin industriel, il a abandonné les équations pour la photographie de presse, en publiant dans des médias pendant 6 ans. Pour entrer  dans les possibilités du langage photographique, il réalise des études de photographie a l’École Blank Paper et participe a quelques cours et ateliers pendant trois ans. Désormais, il travaille dans cette école.

Commissariat de Nicolás Combarro et Érika Goyarrola.